Revue de presse – Le modèle bancaire européen : quelle porte de sortie du système actuel ?

Le 10 septembre 2012 - 9:00 | Commentaires fermés

Entre la crise mondiale de 2008 et l’actuelle crise de la zone euro, l’échec du modèle bancaire international tel que nous le connaissons est chaque jour un peu plus flagrant. Pourquoi est il nécessaire de l’abandonner ? Et si nous devons le faire par quel autre modèle le remplacer ? Cela sera-t-il suffisant ? Voici des articles pour éclairer ce débat.

(Lire la suite…)

Commentaires fermés
Commentaires fermés

Avant de laisser un commentaire, lisez notre charte

Revue de presse : régulation monétaire et financière ; relance de l’investissement

Le 7 mai 2012 - 9:15 | 5 commentaires

Face à la vague d’austérité que connaît l’Europe depuis presque deux ans, de plus en plus de voix s’élèvent pour condamner ce chemin qui conduit à la récession et demander au contraire le lancement d’investissements  dans l’économie verte. Nous avons sélectionné pour vous quelque uns des articles qui traitent de ce sujet. Nous avons également sélectionné des articles portant sur le sujet de la régulation financière et de la politique monétaire

Bonne lecture et n’hésitez pas à laisser des commentaires !

(Lire la suite…)

Avant de laisser un commentaire, lisez notre charte

Sondage : les Français favorables à une régulation du secteur financier

Le 30 avril 2012 - 16:08 | Commentaires fermés

Début avril, la Fondation Nicolas Hulot a présenté les résultats d’un sondage mené à sa demande par la société Harris Interactive* portant sur le lien entre économie et écologie. La Fondation souhaitait en particulier tester auprès des Français un certain nombre de propositions émises dans son appel pour une reprise en main démocratique du système financier.

Voici quelques uns des résultats relevant d’opinion « globales »  :

- 55% des sondés estiment que le prochain président devra autant tenir compte de la crise économique que de la crise écologique.

- Six personnes sur dix jugent qu’une régulation du modèle financier et économique permettrait de contribuer à lutter contre la crise écologique (61% « efficace », dont 22% « très efficace »).

- Huit personnes sur dix jugent que le système financier actuel « n’est pas viable sur le long terme car il conduit à l’épuisement des ressources naturelles » (81% d’accord) et qu’il « doit être réglementé à l’échelle mondiale » (80% d’accord).

 

Voici les résultats sur les propositions :

Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

Téléchargez les résultats du sondage sur le site de Harris Interactive

* Enquête réalisée en ligne du 4 au 6 avril 2012. Echantillon de 1 399 individus représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus, à partir de l’access panel Harris Interactive. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

Commentaires fermés
Commentaires fermés

Avant de laisser un commentaire, lisez notre charte

Soutenez notre appel pour une reprise en main démocratique du système financier

Le 13 avril 2012 - 9:22 | 2 commentaires

La Fondation Nicolas Hulot a lancé auprès des décideurs politiques et économiques un appel pour une reprise en main démocratique du système financier.

Vous pouvez soutenir  cet appel et vous  prononcer sur chacune des propositions qui l’accompagne.

 

(Lire la suite…)

Avant de laisser un commentaire, lisez notre charte

Les économistes atterrés organisent une journée d’étude sur la création monétaire

Le 23 mars 2012 - 10:27 | Commentaires fermés

En septembre 2010, quatre économistes (P. Askenazy, T. Coutrot, A. Orléan, H. Sterdyniak) ont lancé le « manifeste des  économistes atterrés » dénonçant le système économique et financier actuel et faisant des propositions pour le réformer. Rapidement cette initiative a connu un grand succès et plusieurs milliers de personnes (dont de nombreux économistes) ont signé ce manifeste. Les Economistes atterrés se sont alors organisés en association et publient régulièrement des analyses de la crise économique et financière.

Le 24 mars ils organisent une journée d’étude sur la création monétaire pendant laquelle 4 des participants au groupe de travail de la Fondation Nicolas Hulot sur la finance interviendront.

Programme :

10H-12H :  thème 1 – La nature de la monnaie, la création monétaire
12H-13H :  thème 2 – Monnaie et dette publique
14H-15H30 :  thème 3 – Monnaie et crise
15h30 -17h : thème 4 – Quelles réformes du système bancaire et financier ?

Retrouvez le programme détaillé et les intervenants sur la page suivante.

Lieu et date :  samedi 24 mars, de 10h à 17h, amphi 2B, Centre Panthéon,12 place du Panthéon, 75005 Paris

Pour préparer cette journée un appel à contribution écrite à été réalisé. Je vous signale en particulier les papiers de:

Thème 1 :

- Gaël Giraud : De la création monétaire

- Gabriel Galand : Une monnaie à garantie totale, une vieille idée qui fait son chemin

Thème 2 :  Alain Granjean : Transférer le bénéfice de la création monétaire à la puissance publique (il s’agit d’une présentation de notre proposition Financer l’avenir sans creuser la dette mise à jour au vu des événements de la crise de la zone euro )

Thème 4 :  Nicolas Bouleau : Comment inciter les acteurs à des liens responsables avec l’économie vécue?

 

Commentaires fermés
Commentaires fermés

Avant de laisser un commentaire, lisez notre charte

A lire – « 20 propositions pour réformer le capitalisme » par Cécile Renouard et Gaël Giraud

Le 3 février 2012 - 19:38 | Commentaires fermés
Dirigé par Cécile Renouard et Gaël Giraud, l’ouvrage 20 propositions pour réformer le capitalisme donne la parole à une douzaine d’économistes, de praticiens des marchés financiers, de cadres dirigeants d’entreprise, de philosophes, de mathématiciens, d’ingénieurs.On y trouve deux types de propositions :

 

  • Des mesures visant à encadrer la finance de marché pour qu’elle soit au service de l’économie.

Exemples : Restaurer la fonction première des marchés à terme de matières premières ; remettre la finance au service de l’économie ; mettre fin à certaines dérives des marchés financiers.

  • Des mesures portant sur la façon d’articuler les objectifs des entreprises et ceux de la société au sens large.

Exemples : modifier l’article 1832 du code civile afin que les sociétés commerciales n’est plus pour objectif le profit mais le projet d’entreprise cohérent avec l’intérêt général ; intégrer les impacts environnementaux et sociaux des entreprises dans l’analyse financière et dans l’investissement ; valoriser le salariat pour redonner sens à l’entreprise.

Sur le site 20 propositions vous pouvez consulter un résumé et voir une vidéo décrivant chacune des propositions. Vous pouvez également apporter des contributions.

Vous retrouverez, ci-après, la vidéo de la proposition n°8 formulée par Alain Grandjean, économiste et pilote de notre groupe de travail sur la finance. Il s’agit de lancer un plan d’investissement de transition écologique au niveau européen grâce au financement de la banque centrale européenne.

 

Commentaires fermés
Commentaires fermés

Avant de laisser un commentaire, lisez notre charte

Qu’est-ce que la proposition « 100% monnaie » ? Par André-Jacques Holbecq (billet invité)

Le 25 juillet 2011 - 11:57 | 21 commentaires

Les billets invités sont mis en ligne afin d’apporter une contribution au débat. Ils ne constituent pas une prise de position de la Fondation pour la Nature et l’Homme.

 

Money par gotencool sur Flickr
Le « 100% monnaie » n’est pas (encore) dans un quelconque programme politique, mais il est probable que vous en entendrez de plus en plus parler. Il a donc semblé intéressant de vous faire partager un résumé concernant cette possible « révolution » monétaire et bancaire.

(Lire la suite…)

Avant de laisser un commentaire, lisez notre charte

Commentaire de lecture : Réflexions sur le droit souple et le gouvernement d’entreprise, Le principe « se conformer ou expliquer » en droit boursier – de Jean-Baptiste Poulle.

Le 16 juillet 2011 - 17:19 | Commentaires fermés

Par Nicolas BOULEAU, économiste, membre du groupe de travail mis en place par la Fondation pour la Nature et l’Homme.

La liste des raisons qui coupent la finance de l’opinion s’allonge et ceci porte à réfléchir.

Il y avait l’ésotérisme des nouvelles techniques mathématiques relatives à la couverture des options (cf. N.B. « Les réticences de l’opinion envers la finance » Esprit nov. 1998), l’extension des calculs aux risques de créances titrisées qui furent un facteur aggravant de la crise des subprimes (cf. N.B. « Malaise dans la finance, malaise dans la mathématisation, Esprit fév. 2009), à quoi se sont ajoutées les critiques sur les pressions politiques exercées par les marchés financiers économiquement contestables comme l’a souligné le collectif des « Economistes atterrés« , tout ceci dans un paysage de contestation des vertus du capitalisme devant les défis environnementaux de la planète (cf. notamment Bernard Perret, Pour une raison écologique, Flammarion 2011).

(Lire la suite…)

Commentaires fermés
Commentaires fermés

Avant de laisser un commentaire, lisez notre charte