Rien de neuf dans le dernier « accord europĂ©en de la dernière chance » ?

Le 16 janvier 2012 - 15:58 | 1 commentaire
L’annĂ©e 2012 s’ouvre sur fond de rĂ©cession. C’est ce qu’annonce, entre autre, l’INSEE dans sa note de conjoncture de dĂ©cembre 2011 confirmant ainsi ce que n’ont cessĂ© d’annoncer nombre d’observateurs Ă©conomiques. Les politiques menĂ©es jusqu’Ă  prĂ©sent pour sortir de la crise ne font au contraire que l’approfondir. MalgrĂ© la rĂ©cession la rigueur reste Ă  l’ordre du jour : nouveau plan d’austĂ©ritĂ© en Espagne et en Italie. Le tout nouveau gouvernement Belge a vu son budget 2012 retoquĂ© par la Commission, son plan d’Ă©conomies Ă©tant jugĂ© peu crĂ©dible.
La prĂ©sidence danoise de l’Union europĂ©enne a beau inclure dans ses prioritĂ©s des thèmes tels que la croissance, l’emploi, l’environnement il y a fort Ă  parier que, comme en 2011, ce programme sera bouleversĂ© par la succession de sommets europĂ©ens dominĂ©s par la crise (le prochain est programmĂ© pour le 30 janvier). L’annonce vendredi de la perte du triple A français et de la suspension par les banques des nĂ©gociations  sur la restructuration de la dette grecque ne sont que les prĂ©misses d’une annĂ©e qui s’annonce difficile.

Face a cette situation, que penser de l’ultime  « accord de la dernière chance pour sauver l’euro » conclu le 9 dĂ©cembre 2011 ? A lire les 7 pages de cet accord (que vous pouvez tĂ©lĂ©charger sur la page suivante), on se demande bien pourquoi il a donnĂ© lieu a tant de bruit. En effet, sur le fond rien de très neuf n’en ressort. Sur la forme, par contre c’est une autre histoire. Analyse des principaux points.

(Lire la suite…)

Avant de laisser un commentaire, lisez notre charte

Crise de la zone euro, les ambiguités du nouveau plan de sauvetage de la Grèce

Le 22 juillet 2011 - 21:30 | 5 commentaires

Depuis plus d’un an et demi maintenant la zone euro est prise dans la tourmente des marchĂ©s. Après la Grèce, l’Irlande puis le Portugal ont vu les taux d’intĂ©rĂŞt de leurs obligations atteindre des niveaux inconnus jusque lĂ  dans les pays « dĂ©veloppĂ©s » Ă  tel points que ces pays ne peuvent plus emprunter sur les marchĂ©s. L’Italie et l’Espagne semblent suivre le mĂŞme chemin faisant craindre une contagion Ă  l’ensemble des pays de la zone euro.

MalgrĂ© l’urgence, les nĂ©gociations europĂ©ennes Ă©taient bloquĂ©es depuis plusieurs semaines sur l’adoption d’un second plan d’aide Ă  la Grèce (après celui de 110 milliards de dollars accordĂ© en mai 2010). Un des principaux points d’achoppement portait sur la volontĂ© de l’Allemagne de restructurer la dette grecque en faisant participer le secteur privĂ© Ă  laquelle s’opposait la BCE soutenue par la France. Toute restructuration aurait, en effet, Ă©tĂ© assimilĂ©e par les agences de notation Ă  un dĂ©faut de paiement menaçant le système bancaire europĂ©en (1) ainsi que les autres pays en difficultĂ©. Lors du sommet du 22 juillet, les chefs d’Etats et de gouvernement de la zone euro et les institutions europĂ©ennes sont parvenus Ă  dĂ©bloquer la situation. Retour sur les derniers Ă©vĂ©nements et analyse

Lire la dĂ©claration du 21 juillet des chefs d’État ou de gouvernement de la zone euro et des institutions de l’UE.

 

(Lire la suite…)

Avant de laisser un commentaire, lisez notre charte

La nouvelle gouvernance économique européenne : les ressources sur le web

Le 14 juin 2011 - 10:39 | Commentaires fermés
Web de Kaptain Kobold
Retrouvez ici toutes les ressources disponibles sur le web qui ont permis d’Ă©crire le dossier sur la nouvelle gouvernance Ă©conomique europĂ©enne :
- ressources citoyennes
- textes officiels de l’UE sur les rĂ©formes en cours
- pacte pour l’euro

(Lire la suite…)

Commentaires fermés
Commentaires fermés

Avant de laisser un commentaire, lisez notre charte

Nouvelle gouvernance économique #5 : les engagements de la France dans le cadre du pacte pour l’euro

Le 14 juin 2011 - 10:37 | Commentaires fermés

Dans une lettre du 23 mars 2011, Nicolas Sarkozy dĂ©taille Ă  Herman Van Rompuy, prĂ©sident du Conseil europĂ©en, les mesures dĂ©jĂ  prises par la France dans le cadre du pacte pour l’euro. Ces mesures couvrent les 4 thèmes du pacte. Nombre de rĂ©formes envisagĂ©es dans ce courrier Ă©taient dĂ©jĂ  adoptĂ©e ou en cours d’exĂ©cution :  rĂ©forme des retraites, simplification administrative, crĂ©dits aux universitĂ©. D’autres sont en cours telle l’introduction dans la constitution de l’équilibre budgĂ©taire. Dans la mĂŞme logique que le pacte pour l’euro, les mesures annoncĂ©es traduisent le soucis principal de la rigueur budgĂ©taire et du rĂ©tablissement de la compĂ©titivitĂ©. Point de place ici pour un plan d’investissements de transition ou pour une vĂ©ritable politique de l’emploi.

(Lire la suite…)

Commentaires fermés
Commentaires fermés

Avant de laisser un commentaire, lisez notre charte

Nouvelle gouvernance Ă©conomique europĂ©enne #4 : le pacte pour l’euro plus

Le 8 juin 2011 - 9:01 | 1 commentaire
Euro coins par Mesq

L’Allemagne a conditionnĂ© son accord pour la pĂ©rennisation du Fonds europĂ©en de stabilitĂ© financière (voir l’article Nouvelle gouvernance Ă©conomique europĂ©enne #2 : un fonds de « sauvetage » europĂ©en) Ă  un durcissement des règles du Pacte de StabilitĂ© et de Croissance. D’abord connu sous le nom de pacte de compĂ©titivitĂ© (1), le pacte pour l’euro, proposĂ© par la France et l’Allemagne, a Ă©tĂ© adoptĂ© par l’Eurogroupe dans une dĂ©claration du 11 mars 2011 « en vue de renforcer le pilier Ă©conomique de l’union monĂ©taire, de donner une force nouvelle Ă  la coordination des politiques Ă©conomiques dans la zone euro, d’amĂ©liorer la compĂ©titivitĂ© et de parvenir ainsi Ă  un plus haut niveau de convergence. »

Le texte a été approuvé par le Conseil européen des 24 et 25 mars 2011 et six pays supplémentaires l’ont rejoint (Bulgarie, Roumanie, Pologne, Lettonie, Lituanie et Danemark). (2)

 

(Lire la suite…)

Avant de laisser un commentaire, lisez notre charte

Dossier : la nouvelle gouvernance économique européenne

Le 31 mai 2011 - 19:06 | Commentaires fermés
Drapeau de l’Europe de Jahovil
Suite Ă  la crise de la dette publique dans la zone euro, on assiste Ă  un mouvement de rĂ©formes de la gouvernance Ă©conomique europĂ©enne. En soi, la constitution d’un cadre macroĂ©conomique commun et le renforcement de la coordination budgĂ©taire entre les Etats europĂ©ens pourraient ĂŞtre une bonne chose. Le problème, c’est que ce cadre est mis au service d’une vision toujours marquĂ©e par le dogme nĂ©olibĂ©ral. Il s’agit avant tout de discipliner les Etats gaspilleurs et indociles. L’accent est mis sur la rĂ©duction des dĂ©ficits et la rĂ©sorption des dettes publiques.

S’il est, certes, nĂ©cessaire de gĂ©rer les comptes publics avec sĂ©rieux,  l’emploi, la transition Ă©cologique, l’apport de solutions Ă  la crise sociale, la rĂ©duction de notre dĂ©pendance aux importations Ă©nergĂ©tiques sont autant de sujets porteurs de sens qui semblent condamnĂ©s par les rĂ©formes en cours. Les mesures envisagĂ©es, et pour certaines dĂ©jĂ  adoptĂ©es, risquent, en effet, de plonger l’Europe dans une spirale de rĂ©cession empĂŞchant toute dĂ©finition d’un projet politique commun . Ajoutons que cette « RĂ©volution silencieuse » pour reprendre les termes du PrĂ©sident de la Commission europĂ©enne, se passe sans faire l’objet de dĂ©bat public parmi les citoyens europĂ©ens.

 

Sommaire du dossier

Le cadre existant : la politique monétaire dirigée par la Banque centrale européenne et le Pacte de stabilité et de croissance

Le fonds de sauvetage européen.

Les mesures Ă  l’initiative de la Commission europĂ©enne : le semestre europĂ©en et les six textes lĂ©gislatifs instaurant une nouvelle gouvernance Ă©conomique europĂ©enne.

Le pacte pour l’euro Ă  l’initiative de la France et de l’Allemagne. 

Les engagements de la France dans le cadre du pacte pour l’euro.


Références

Les textes qui nous gouvernent : extraits des traités européens

Sources web utilisées pour réaliser ce dossier. 

Commentaires fermés
Commentaires fermés

Avant de laisser un commentaire, lisez notre charte