Revue de presse – Le modèle bancaire européen : quelle porte de sortie du système actuel ?

Le 10 septembre 2012 - 9:00 | Commentaires fermés

Entre la crise mondiale de 2008 et l’actuelle crise de la zone euro, l’échec du modèle bancaire international tel que nous le connaissons est chaque jour un peu plus flagrant. Pourquoi est il nécessaire de l’abandonner ? Et si nous devons le faire par quel autre modèle le remplacer ? Cela sera-t-il suffisant ? Voici des articles pour éclairer ce débat.

L’article de « Solidarité et Progrès » :

Celui-ci revient sur le débat de la réforme du système bancaire et de la récente intervention de Andy Haldane (un directeur executif de la banque d’Angleterre) en faveur d’un système simple de surveillance bancaire tel le Glass-Steagall Act qui, en 1933 avait instauré aux Etats-Unis la séparation des banques d’investissement des banques de dépot. À noter que l’intégralité du discours d’Haldane intitulé « Le chien et le frisbee » et qu’un bref résumé de celui-ci sont disponibles en anglais.

2 septembre 2012 (Nouvelle Solidarité) — Lors de la grande réunion des banquiers centraux qui se tient chaque année à Jackson Hole dans l’Etat du Wyoming aux Etats-Unis, un haut responsable de la Banque d’Angleterre a vanté les mérites des principes de la législation Glass-Steagall comme modèle impératif pour la réforme bancaire actuelle.

Lire la suite …

L’article du blog d’Hubert de Vauplane qui nous rappelle les défauts de chacun des modèles bancaires

Le Commissaire Barnier a nommé au début de l’année 2012 M. Liikanen Président d’un « Groupe d’experts de haut niveau » sur la réforme de la structure du secteur bancaire en Europe.

Le mandat de ce groupe est de « déterminer si, en plus de la poursuite des réformes réglementaires, les réformes structurelles des banques de l’UE permettraient de renforcer la stabilité financière et améliorer l’efficacité et la protection des consommateurs ». Le groupe de travail a auditionné de nombreux experts et représentants du secteur bancaire européen.

Lire la suite …

L’article du blog « La crise des années 2010″ par Jean Claude Werrebrouck à propos de l’échec du système bancaire européen :

La maladie des banques européennes se lit dans des indices peu contestables. Ainsi leur valeur boursière, en ce début d’été, ne représente que moins de 50% de leurs actifs nets. Vu leur poids dans l’économie- un bilan représentant selon les pays entre 3 et 6 PIB- la puissance dévastatrice de leur défaut serait gigantesque et ne mettrait pas à l’abri les autres banques du monde… même si très souvent elles peuvent apparaitre en meilleurs santé.

Lire la suite …

Commentaires fermés
Commentaires fermés

Avant de laisser un commentaire, lisez notre charte

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.