Les économistes atterrés organisent une journée d’étude sur la création monétaire

Le 23 mars 2012 - 10:27 | Commentaires fermés

En septembre 2010, quatre économistes (P. Askenazy, T. Coutrot, A. Orléan, H. Sterdyniak) ont lancé le « manifeste des  économistes atterrés » dénonçant le système économique et financier actuel et faisant des propositions pour le réformer. Rapidement cette initiative a connu un grand succès et plusieurs milliers de personnes (dont de nombreux économistes) ont signé ce manifeste. Les Economistes atterrés se sont alors organisés en association et publient régulièrement des analyses de la crise économique et financière.

Le 24 mars ils organisent une journée d’étude sur la création monétaire pendant laquelle 4 des participants au groupe de travail de la Fondation Nicolas Hulot sur la finance interviendront.

Programme :

10H-12H :  thème 1 – La nature de la monnaie, la création monétaire
12H-13H :  thème 2 – Monnaie et dette publique
14H-15H30 :  thème 3 – Monnaie et crise
15h30 -17h : thème 4 – Quelles réformes du système bancaire et financier ?

Retrouvez le programme détaillé et les intervenants sur la page suivante.

Lieu et date :  samedi 24 mars, de 10h à 17h, amphi 2B, Centre Panthéon,12 place du Panthéon, 75005 Paris

Pour préparer cette journée un appel à contribution écrite à été réalisé. Je vous signale en particulier les papiers de:

Thème 1 :

- Gaël Giraud : De la création monétaire

- Gabriel Galand : Une monnaie à garantie totale, une vieille idée qui fait son chemin

Thème 2 :  Alain Granjean : Transférer le bénéfice de la création monétaire à la puissance publique (il s’agit d’une présentation de notre proposition Financer l’avenir sans creuser la dette mise à jour au vu des événements de la crise de la zone euro )

Thème 4 :  Nicolas Bouleau : Comment inciter les acteurs à des liens responsables avec l’économie vécue?

 

Commentaires fermés
Commentaires fermés

Avant de laisser un commentaire, lisez notre charte

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.