Débat : emprunter à la banque centrale pour financer un plan de transition, est-ce faisable ?

Le 25 mai 2011 - 9:30 | Commentaires fermés

Le 30 mars 2011, la Fondation pour la Nature et l’Homme a organisé un séminaire pour discuter de sa proposition « Financer l’avenir sans creuser la dette ». L’objet : autoriser les Etats européens à emprunter à leur banque centrale afin de financer un plan d’investissement dans la transition économique, écologique et sociale. Retrouvez la présentation de cette proposition ici.

Le séminaire a mobilisé huit économistes dans deux tables rondes animées par Guillaume Duval rédacteur en chef du magazine Alternatives Economiques :

Table ronde 1 : Faisabilité et conditions de réussite pour la proposition de financement du plan d’investissement.

Gaël Giraud, chargé de recherches en économie au CNRS ; membre de l’Ecole d’Economie de Paris ; professeur associé à l’ESCP Europe.
Patrick Herter, président Financière Roche Noire et Gérant PROXEUS.
Dominique Plihon, professeur d’économie financière à l’Université Paris XIII ; président du Conseil scientifique d’ATTAC.
Alain Trannoy, directeur d’étude à l’EHESS, Directeur de recherche au GREQAM.

Table ronde 1 – Première partie

Table ronde 1 – Seconde partie

Table ronde 1 – Débat

Table ronde 2 : nécessité, modalités d’élaboration, critères de choix et gouvernance du plan d’investissement.

Nicolas BOULEAU, directeur de recherches à l’école des ponts, chercheur associé au CIRED
François CARLIER, professeur associé d’économie à l’Université de Paris Sud
Jean GADREY, professeur émérite d’économie à l’Université Lille1
Didier JANCI, directeur du Département Etudes, Planification stratégique et Développement durable de la Caisse des Dépôts

Table ronde 2 avec le débat

Téléchargez le compte rendu du séminaire ou lisez le en ligne en utilisez les flèches au bas du document suivant.

Commentaires fermés
Commentaires fermés

Avant de laisser un commentaire, lisez notre charte

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.